Bienvenue dans notre site d'aide en ligne
  1. Accueil
  2. >
  3. Installer et rénover

Installer et rénover

Pour vous aider dans vos projets d’installation de chauffage ou de rénovation de conduits et de sorties de toit. Vous souhaitez réaliser un tubage de conduit ? Raccorder un conduit à un appareil de chauffage ? Récupérer et distribuer de l’air chaud dans la maison ? Chiffrer ou recevoir un devis pour un projet de chauffage ? Vous assurer d’un point sur la réglementation ? Notre site d’aide peut certainement vous répondre.
Questions les + fréquentes

Quelle distance de sécurité dois-je respecter autour de mon conduit ?

La réglementation impose une distance de sécurité ou écart au feu pour toute installation d’un conduit de fumée :

  • Pour les conduits concentriques étanches triple paroi isolés EFFICIENCE, la distance de sécurité entre la paroi extérieure du conduit et tout matériau inflammable est de 5 cm minimum.

  • Pour les conduits concentriques double paroi non isolés PGI, la distance minimale de sécurité est de 10 cm minimum.

  • Pour les conduits double paroi isolés THERMINOX et INOX-GALVA, la distance de sécurité est de 8 cm minimum.

  • Pour les conduits de raccordement simple paroi FUMISTERIE ÉMAILLÉE, FUMISTERIE ACIER 2 mm, etc., la distance de sécurité doit correspondre au minimum à 3 fois le diamètre du conduit de raccordement, à l’exception des diamètres 80 et 100, pour lesquels la distance de sécurité minimum est de 375 mm :

 

Diamètre du conduit simple paroi

Distance de sécurité à respecter

Ø 80

375 mm

Ø 100

375 mm

Ø 130

390 mm

Ø 150

450 mm

Ø 180

540 mm

 

  • Avec l’HABILLAGE VENTILÉ, cette distance peut être réduite à 1 fois le diamètre du conduit de raccordement.


La distance de sécurité fixée par le DTU (document technique universel) est calculée en fonction de la résistance thermique de chaque gamme.

Si la distance de sécurité n'apparaît pas dans le DTU, se référer à l’avis technique relatif au produit.

En savoir plus sur la norme NF DTU 24.1 sur la réglementation des conduits de fumée.

Avons-nous répondu à votre question ?
Oui
Non
Nous sommes désolés de ne pas avoir répondu à votre question :(
Pourriez-vous nous indiquer comment améliorer notre réponse ?
Merci ! Nous sommes ravis d’avoir pu vous aider. N’hésitez pas à poser une nouvelle question ou à visiter notre site poujoulat.fr

Quelles sont les règles concernant les dévoiements de conduit ?

Dans le cas de tracés de conduits de fumée individuels métalliques, il faut distinguer le conduit de raccordement du conduit de fumée.

En ce qui concerne le conduit de raccordement (de la buse de l’appareil jusqu’au conduit de fumée en sortie de plafond) :

  • Il ne doit pas comporter plus de 2 coudes à 90°.
  • Les coudes à 90° ne doivent pas être à angle vif (le coude à 90° peut être remplacé par 2 coudes à 45°).
  • Le té situé à la base du conduit ne fait pas partie du conduit de raccordement.

Attention : pour les inserts et foyers ouverts, les coudes ne doivent pas dépasser 45° de la verticale (réglementation NF DTU 24.2).

En ce qui concerne le conduit de fumée (de la sortie en plafond jusqu’à la sortie en toiture) :

  • Il ne doit pas comporter plus de 2 dévoiements, c’est-à-dire plus d’une partie non verticale.
  • L’angle de ces dévoiements ne doit pas dépasser 45° par rapport à la verticale.
  • La hauteur entre ces 2 dévoiements est limitée à 5 mètres.
  • Les dévoiements sont effectués avec les composants prévus par le fabricant et doivent permettre une section constante, sans discontinuité.

En savoir plus sur la norme NF DTU 24.1 sur la réglementation des conduits de fumée.

Consulter le Guide Conseil pour l’application de la réglementation thermique RT 2012 et de la NF DTU 24.1.

Avons-nous répondu à votre question ?
Oui
Non
Nous sommes désolés de ne pas avoir répondu à votre question :(
Pourriez-vous nous indiquer comment améliorer notre réponse ?
Merci ! Nous sommes ravis d’avoir pu vous aider. N’hésitez pas à poser une nouvelle question ou à visiter notre site poujoulat.fr

Comment tuber un conduit de cheminée ?

Le tubage permet de rénover les conduits de cheminée existants qui seraient inadaptés à l’installation d’appareils de chauffage plus récents, trop grands, dégradés avec le temps, ou plus vraiment étanches. Tuber un conduit de cheminée permet de réutiliser une installation existante plutôt que de la condamner. Voici les étapes et règles à suivre pour réussir cette opération.

Attention, ce type d’opération requiert un savoir-faire et un respect strict des règles de mise en œuvre. Faire appel à un professionnel qualifié garantit un fonctionnement optimal et sécurisé de votre système. 

Principe du tubage de cheminée 

L’action de tuber consiste à insérer un conduit de fumée métallique rigide ou flexible dans un conduit de cheminée existant, souvent un conduit maçonné. Cette partie tubée correspond à la partie située entre la sortie en toiture et la partie "raccordement" dans la pièce où se situe l’appareil (poêle, insert...). 

Tuber permet d’étanchéiser le conduit aux fumées, d’améliorer le tirage grâce à un diamètre mieux adapté (et souvent réduit), et de prévenir la condensation. 

 

Selon la configuration du conduit, 2 types de tubage possibles : flexible ou rigide 

Le tubage flexible pour les conduits de cheminée dévoyés 

Dans le cas d’un conduit non-conforme, surdimensionné ou en zone froide, privilégier un conduit flexible isolé (30 mm de laine de roche) pour maintenir une bonne température de fumée.  

Dans le cas d’une installation d’un poêle à granulés, il convient d’utiliser un kit d’adaptation compatible avec le système de raccordement spécifique à l’appareil.

Le tubage rigide pour les conduits de cheminée droits 

Les diamètres de tubage disponibles

Le choix du diamètre est déterminé par les indications du fabricant de l’appareil de chauffage à installer.

  • Tubage flexible : Ø 80 > Ø 300 (intérieur)
  • Tubage flexible isolé : Ø 80 > Ø 250 (intérieur)
  • Tubage rigide : Ø 80 > Ø 250 (intérieur)
  • Tubage rigide ovale : 190 x 120 (équivalent Ø 150) > 310 x 200 (équivalent Ø 250)

 

Tuber un conduit maçonné ou droit avec un conduit flexible

1. Insérer par le haut le tubage flexible dans le boisseau. Le conduit de cheminée doit être entièrement tubé, depuis la partie en toiture jusqu’au conduit de raccordement (arrêter le flexible entre 5 cm et 14 cm avant la partie basse du boisseau).

2. Sur la sortie de toit, installer la plaque supérieure d’étanchéité en la vissant sur le conduit flexible, puis positionner le chapeau autour du tubage flexible par serrage de la vis.

Note : pour cette 2e étape sur la sortie de toit, il est possible de fixer un collier de fixation haute autour du flexible et de le positionner directement sur le boisseau dans deux encoches créées à cet effet.

3. En partie basse, viser le raccord flexible sur le bas du conduit flexible. Installer ensuite la plaque tubage ventilé sur ce raccord et la visser aux 4 coins. Poser enfin la plaque de finition à l’aide des aimants.

Note : pour cette 3e étape en partie basse, le raccord flexible peut également être fixé à l’aide d’un collier à griffe.

4. Terminer le raccordement du poêle à bois avec les éléments de raccordement émaillés.  

 

Tuber un conduit maçonné droit avec un conduit rigide

1. Dans la future hotte (partie qui sera cachée) en partie basse et à l’aplomb du conduit maçonné, d’abord fixer le support mural dans lequel viendra s’emboîter le tubage rigide.

2. Insérer par le haut les différentes sections du tubage à emboîter en les ayant préalablement fixés à chaque jonction à l’aide des colliers d’étanchéité. Cette insertion dans le conduit maçonné se déroule donc section par section.

Note : respecter le sens de montage comme précisé sur l’étiquette (partie en bas, partie femelle en haut).

3. Une fois le conduit tuber sur toute sa longueur, installer la plaque d’étanchéité en la vissant sur la sortie de toit, puis positionner le chapeau avec son collier de sécurité. 

4. En partie basse, installer le kit de raccordement pour insert et foyer fermé. 

 

Toutes les étapes du tubage en tuto vidéo 

La norme NF DTU24.1 comme référence 

Chacune de nos solutions Cheminées Poujoulat est accompagnée d'une notice de pose. 
Pour la mise en œuvre globale du système, se référer à la norme NF DTU 24.1 relative aux conduits de fumée. 

Avons-nous répondu à votre question ?
Oui
Non
Nous sommes désolés de ne pas avoir répondu à votre question :(
Pourriez-vous nous indiquer comment améliorer notre réponse ?
Merci ! Nous sommes ravis d’avoir pu vous aider. N’hésitez pas à poser une nouvelle question ou à visiter notre site poujoulat.fr

Zone 1, zone 2, zone 3, ça veut dire quoi ?

Dans le cadre de l’installation d’une sortie de toit ou d’un terminal d'évacuation de fumée en logement individuel, il faut différencier 3 zones :

  • Zone 1 : c’est la partie "au-dessus du faîtage". Dans cette zone, tous les terminaux verticaux d’appareils étanches et non étanches peuvent être installés. 
  • Zone 2 : c’est la partie "sous faîtage". Dans cette zone, seuls les terminaux verticaux d’appareils étanches sous DTA (comme les gammes EFFICIENCE et PGI) peuvent être installés. 
  • Zone 3 : c’est la partie "évacuation en façade". Dans cette zone, seuls les terminaux horizontaux d’appareils étanches sous DTA peuvent être installés. 

Zone 1, zone 2 et zone 3

Avons-nous répondu à votre question ?
Oui
Non
Nous sommes désolés de ne pas avoir répondu à votre question :(
Pourriez-vous nous indiquer comment améliorer notre réponse ?
Merci ! Nous sommes ravis d’avoir pu vous aider. N’hésitez pas à poser une nouvelle question ou à visiter notre site poujoulat.fr

Comment calculer la pente de mon toit ?

Selon les régions, selon le type de construction, il existe des toitures avec différentes inclinaisons. Les sorties de toit Cheminées Poujoulat répondent à toutes les configurations.

Pour choisir la bonne sortie de toit, il est nécessaire de connaître la pente exacte. Elle s'exprime en pourcentage (%) et indique l'inclinaison d'une surface par rapport à une surface horizontale.

  • Vous pouvez utiliser un déclimètre comme celui-ci :
  • Vous pouvez utiliser la méthode de calcul suivante :

Par exemple, si la hauteur est de 3 mètres et la distance horizontale de 10 mètres, la pente est de 30 %.

Notez que, pour une adaptation parfaite, la verticalité des sorties de toit Cheminées Poujoulat peut être ajustée grâce à la grille de réglage intégrée. 

Convertir une pente en degré ou en pourcentage

Vous avez une pente de toit en degrés et vous souhaitez la convertir en pourcentages (ou inversement) ? Voici le tableau des équivalences :

Degré Pourcentage Degré Pourcentage
12 21,3 32 62,5
13 23,1 33 64,9
14 24,9 34 67,5
15 26,8 35 70
16 28,7 36 72,7
17 30,6 37 75,4
18 32,5 38 78,1
19 34,4 39 81
20 36,4 40 83,9
21 38,4 41 86,9
22 40,0 42 90
23 42,4 43 93,3
24 44,5 44 96,6
25 46,6 45 100
26 48,8 46 103,6
27 51 47 107,2
28 53,2 48 111,1
29 55,4 49 115
30 57,7 50 119,2
31 60,1    
Avons-nous répondu à votre question ?
Oui
Non
Nous sommes désolés de ne pas avoir répondu à votre question :(
Pourriez-vous nous indiquer comment améliorer notre réponse ?
Merci ! Nous sommes ravis d’avoir pu vous aider. N’hésitez pas à poser une nouvelle question ou à visiter notre site poujoulat.fr